banniere
A l'onglet "inventaires" vous trouverez, à ce jour, 7787 fiches d'instruments de physique et 497 fiches de sciences naturelles objets
   

Etablissement : Lycée Saint-Sernin (31)
Ville : Toulouse
Discipline : Chaleur
Typologie : Utile Mesure
HYGROMÈTRE D'ALLUARD

Fonction : Déterminer le taux d’humidité - ou l’état hygrométrique - de l’atmosphère ou d’un volume d’air limité.

Description : L'appareil est constitué d'un réservoir parallélépipédique en laiton et de trois tubes coudés fins de cuivre.
La face avant (D) du réservoir est encadrée par une lame (CC) en laiton doré qui ne la touche pas.
Les trois tubes traversent le couvercle. Les tubes (a) et (b) sont munis de robinets (A) et (B) que l'on peut relier respectivement soit à un soufflet soit un aspirateur. Le troisième est muni d'un entonnoir pour introduire de l'éther.
Une tubulure centrale laisse passer un thermomètre (T) placé au milieu de l'éther ; un autre thermomètre (T') donne la température ambiante.
La base de cet appareil est montée sur un court pied en bois. Ce dernier ainsi que les bases des robinets (A) et (B) sont fixés à un socle cylindrique métallique.

Mode Opératoire :
Constructeur : BIANCHI
On remplit le réservoir d'éther. On relie un aspirateur à (B) ou bien un petit soufflet à (A) si on opère en voyage. On constate que le réservoir se refroidit ; ceci est dû à l’évaporation de l’éther.
Il arrive un moment où de la rosée se dépose sur la plaque (D). En effet, l'air qui est en contact avec la surface du réservoir atteint la température où la pression partielle d’eau devient saturante. On note alors la température donnée par le thermomètre (T) appelée "point de rosée" ainsi que la température ambiante donnée par (T'). À l'aide de tables, on détermine l'état hygrométrique de l'air. De manière générale, plus la température du point de rosée est élevée, plus l’humidité du gaz est importante.

Remarque : Année inventaire : 1907
Prix : 125

La lame (CC) qui encadre la surface (D) sans la toucher et qui garde donc le même éclat, permet de mieux déterminer le dépôt de rosée par comparaison.

bar2 (23K)  
     
©2009-2010 ASEISTE -- Directeur de publication : Francis Gires -- Webmaster : Marie Dubos
© Copyright 2009, Site créé par Marie DUBOS (artistique) et Philippe LEPERT (technique). Tous droits réservés.
Mentions légales | Utilisation des photographies | Contact